Inde vs Pakistan, vers une guerre nucléaire régionale ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on VKShare on Google+

Les relations entre l’Inde et le Pakistan demeurent tendues, de multiples incidents ont très souvent lieux dans le Cachemire, région disputée entre l’Inde et le Pakistan depuis des décennies. Récemment, 4 soldats pakistanais ont été tués à la frontière entre les 2 pays. Dans un contexte de tensions régionales persistantes, (mais encore trop souvent négligées), faut-il s’interroger sur un risque (potentiel) de guerre nucléaire entre les deux pays ? 

Le porte parole du ministère pakistanais des affaires étrangères a été interrogé par RT en 2016 et affirmait alors qu’en cas de guerre nucléaire, les 2 pays verront au minimum une de leurs grandes villes être détruite par l’adversaire. L’un et l’autre devraient être condamnés à la sagesse, exactement comme l’Union soviétique et les Etats-Unis l’ont été pendant des dizaines d’années (peur de la destruction mutuelle).

Une plaie qui est toujours restée ouverte…

Il y a un pays fort, l’Inde, et un pays plus faible à tous les égards, le Pakistan. L’Inde avait déjà le nucléaire, et le Pakistan, après avoir été envahi trois fois, a fait du développement des armes nucléaires la priorité nationale absolue.

Le résultat est que l’un comme l’autre possède un arsenal nucléaire tout à fait crédible. C’est de cette manière que se sont développés ces arsenaux. En 2001-2002 une guerre commençait à poindre le long de la frontière du Cachemire, où les Indiens avaient massé 500 000 hommes. A ce moment-là, le président pakistanais a prévenu les Indiens que s’ils attaquaient massivement le Pakistan, il y aurait une riposte nucléaire massive. Le Pakistan étant fortement désavantagé au niveau de ses effectifs n’aurait de toute façon pas d’autre choix…

Avec la médiation des Etats-Unis, les deux pays sont progressivement revenus à un état de « non-belligérance »… Enfin, malgré les nombreux soldats des deux parties qui meurent chaque année à cause de l’un ou de l’autre… Cet équilibre de « non-belligérance » est malheureusement précaire.

Le risque islamiste au Pakistan

Le Pakistan est le seul pays du monde musulman à posséder l’arme nucléaire et à pleinement être considéré comme puissance nucléaire à part entière. Manque de bol, c’est aussi au Pakistan que se trouvent de nombreuse bases arrières d’Al Quaida et de Daesh vers l’Afghanistan…

Le risque est double : soit un de ces groupes arrive à capturer un silo de lancement de missile nucléaire (quoi que, faut-il encore détenir les codes de lancement et contrer l’armée pakistanaise qui ne se laisserait absolument pas faire), soit un parti extrémiste sympathisant aux idées de Daesh ou d’Al Quaida gagne les élections, le propulsant ainsi aux commandes de tout l’appareil militaire national, y compris nucléaires…

Jusqu’à présent les chefs d’Etats pakistanais ont été des gens raisonnables, ils avaient compris qu’il ne fallait pas recourir aux armes de destruction massive… Il n’est pas certain que les islamistes aient la même retenue. Cependant, étant donné les relations entre le Pakistan et les Etats-Unis, des mesures seraient prises dans cette hypothèse pour que les armes nucléaires pakistanaises soient mises à l’abri et/ou détruites.

Une guerre nucléaire pour l’eau ?

L’Inde et le Pakistan pourraient en effet tomber dans une guerre à cause de l’accès restreint à l’eau potable et des conflits liés au fleuve Indus.

Le bassin de l’Indus (ci-dessus) en lui-même est une véritable « bombe à retardement » qui peut exploser à tout moment, ce qui aggraverait le déficit de ressources en eau dans la région et provoquerait des changements climatiques irréversibles dans la région (désertifications etc…). Ce fleuve diminue en taille avec les centaines de millions de riverains qui consomment de plus en plus son eau.

Pour rappel, l’Inde et le Pakistan ont déjà d’énormes déficits d’eau, et une guerre pour posséder les dernières ressources hydrauliques est tout à fait envisageable. Les tensions n’ont fait qu’augmenter sur ce dossier…

Les conséquences 

Même si la portée de ce conflit est limitée, un affrontement nucléaire provoquerait des ravages dans l’atmosphère ainsi que la dévastation des cultures. Les marchés alimentaires mondiaux seraient dans la tourmente. Une famine pourrait tuer plus d’un milliard de personnes partout dans le monde en plus de l’Inde et du Pakistan (notamment en raison des changements climatiques provoqués par un tel événement.)

Les effets locaux d’un conflit entre l’Inde et le Pakistan seraient extrêmement dévastateurs. Rien qu’en une semaine, plus de 20 millions de personnes seraient mortes à cause des explosions, des tempêtes de feu et des conséquences immédiates des radiations dans l’environnement. Toutefois, les conséquences globales seraient bien pires.

Les tempêtes générées par un conflit nucléaire provoqueraient la mise en suspension de 5 millions de tonnes de particules radioactives dans l’atmosphère, ce qui bloquerait les rayons du soleil et ferait chuter la température de la planète. Cette perturbation climatique entraînerait une baisse mondiale de la production alimentaire pendant une décennie.

On assisterait à une diminution de 15% de la production de maïs aux Etats-Unis et une diminution de 20% de la production de riz chinois. La production de blé chinois diminuerait, elle, de 38%, pendant dix ans. La famine mondiale mettrait en péril 870 millions de personnes déjà victimes de malnutrition dans les pays en développement et 300 millions de personnes dans les pays dépendants des importations alimentaires et 1,3 milliards de Chinois. Enfin, on assisterait à une décennie de chaos social et économique en Chine qui abrite l’économie la plus dynamique du monde. De fait, l’effondrement économique de la Chine et de l’Inde provoquerait une crise économique mondiale sans précédent et l’Occident n’en serait pas épargné.

Actuellement, les armes nucléaires modernes sont des milliers de fois plus puissantes que l’arme employé à Hiroshima et Nagasaki en 1945…

 

Sources :

atlantico.fr/decryptage/tension-monte-entre-inde-et-pakistan-guerre-nucleaire-qui-menace-isabelle-saint-mezard-edouard-valensi-2428997.html

fr.express.live/2013/12/10/un-conflit-nucleaire-entre-l-inde-et-le-pakistan-declencherait-une-famine-mondiale-qui-tuerait-plus-de-2-milliards-d-individus-exp-199667

fr.sputniknews.com/sci_tech/201610291028439998-guerre-nucleaire-eau

francais.rt.com/opinions/26642-situation-cachemire-risque-etat-nucleaire

Laissez un commentaire