Carles Puigdemont s’est livré à la police belge

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on VKShare on Google+

Le président déchu de l’exécutif catalan Carles Puigdemont et ses quatre ministres arrivés en Belgique quelques jours plus tôt, se sont rendus d’eux-mêmes dans un commissariat belge pour se livrer aux autorités. Ils ont été placés en détention, indique un porte-parole du parquet de Bruxelles.

Après que la justice espagnole a émis vendredi un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Carles Puigdemont, l’ancien président catalan, le parquet fédéral belge devait l’arrêter ce dimanche, ainsi que les quatre ministres arrivés en Belgique avec lui. Finalement, Carles Puigdemont et ses quatre ministres se sont livrés d’eux-mêmes dans un commissariat belge, relatent des médias locaux se référant à des sources au sein du parquet fédéral belge. Un porte-parole du parquet de Bruxelles a fait savoir qu’ils avaient été placés en détention.

D’après le parquet de Bruxelles, Carles Puigdemont et ses quatre ministres sont placés en détention pour 24 heures. Un juge d’instruction devra décider avant lundi 9h17 de les placer en détention ou de les libérer sous condition ou caution.

Dans un message publié en néerlandais sur son compte Twitter, l’ex-président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, avait déclaré samedi 4 novembre son intention de «coopérer pleinement avec la justice belge».La juge de l’Audience nationale espagnole Carmen Lamela a émis vendredi un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont, qui se trouve actuellement en Belgique, et quatre de ses ministres. Le parquet fédéral belge a annoncé qu’il allait étudier le mandat d’arrêt européen lancé contre Carles Puigdemont.

 

fr.sputniknews.com/international/201711051033756901-carles-puigdemont-police-belgique

Laissez un commentaire